ActualitesSociété

Pour plus de professionnalisme dans leur secteur…Les conducteurs de Taxi-motos et de Tricycles se réorganisent

Les conducteurs de Taxi-motos et de Tricycles du Togo veulent mieux s’organiser en vue d’être plus professionnels et dynamiques sur le terrain. A cet effet, le Collectif des organisations syndicales des Taxi-motos et Tricycles du Togo (COSTT) a tenu un congrès extraordinaire le 18 août 2022 à Lomé. Un nouveau bureau de 15 membres a été élu.

Des centaines de conducteurs de Taxi-motos et de Tricycles des différentes organisations syndicales et associations de toutes les régions du Togo ont participé à cette assise. Au Togo, le sous-secteur des transports routiers est en manque d’organisation d’éducation et d’encadrement. « Depuis 2005, il y a eu un regroupement de plusieurs organisations professionnelles qui encadraient rien que les Taxi-motos. Mais à un moment donné, ces organisations ont commencé à battre de l’aile. Nous avons fait appel aux organisations qui gèrent le secteur des tricycles  et nous avons décidé de nous regrouper pour être plus forts, plus professionnels et plus dynamiques », a indiqué Agbo Komlavi, président du Comité d’organisation.

Et pour les responsables des différentes organisations syndicales et associations, il était important de formaliser les choses pour pouvoir mieux s’organiser et afin de répondre aux réformes et décisions prises par le gouvernement dans le but d’assainir le secteur. « Que chaque organisation, chaque entité, qu’elle soit syndicat ou association, puissent se formaliser au regard des nouvelles lois qui existent dans le pays. Parce que ces lois vous obligent à respecter une certaine procédure, à avoir par exemple le récépissé avant de pouvoir travailler », a exhorté Agbo Komlavi.

Pour Dermane Tadjoudine, Directeur par intérim de la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires (DTRF), le projet de rassembler tous les syndicats de taxis-motos en un collectif qui est en train de se formaliser est un aspect important voire incontournable pour l’effectivité de l’organisation de l’activité de taxis motos tant attendue par le gouvernement.

Au cours de cette assise, les conducteurs de Taxi-motos et de Tricycles ont également été entretenus sur l’extrémisme violent. D’où le thème retenu: « Conducteurs de taxis motos et de tricycle, quelle est votre contribution dans la lutte contre l’extrémisme violent au Togo ? ».

« Aujourd’hui, nous avons le terrorisme à nos portes, principalement au Togo. Dans ce cas, qu’est-ce qu’il faut faire? Est ce qu’il faut laisser nos frères qui sont dans le septentrion mourir? Nous les avons invités surtout les gens des savanes qui ont des problèmes pour travailler alors qu’ils sont des locataires de motos ou des gens qui sont sous contrat. Comment vont-ils rembourser les prêts? Comment vont-ils rembourser le prix d’acquisition de la moto ? C’est tout un problème et il faudrait qu’à l’issue de ce congrès, nous élaborions des stratégies  qui pourront nous amener à faire la riposte, à lutter contre le terrorisme », a précisé Agbo Komlavi.

Agbo Komlavi, Secrétaire général d’USYNCTAT à Lomé, a été porté à la tête du Collectif comme Secrétaire général, coordonnateur des activités. Il dirige un bureau exécutif de 15 membres pour un mandat de quatre (4) ans renouvelable une seule fois. Ce bureau va jouer un rôle important aux côtés des institutions de l’Etat pour faciliter la mise en œuvre de tous projets de réformes visant le secteur.

Joël D.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page