ActualitesEconomie

Inauguration de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) : Plus de 35.000 emplois à l’horizon 2025

Lancée en juillet 2020, la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) a été officiellement inaugurée le dimanche 6 juin 2021. La cérémonie présidée par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, s’est déroulée sur le site en présence des membres du gouvernement, du ministre du Commerce et de l’Artisanat du Burkina Faso et des responsables d’ARISE IIP, principal partenaire de l’Etat sur ce projet. A travers cette plateforme, l’Etat togolais et son partenaire comptent créer, à l’horizon 2025, plus de 35.000 emplois.

L’inauguration de ce parc industriel multisectoriel situé à 15 km au nord de Lomé se situe dans la droite ligne des efforts de modernisation des secteurs agricoles, industriels et commerciaux entrepris par le gouvernement. Il s’agit de faciliter et encourager les activités de production, de transformation, de commercialisation et de consommation des produits togolais afin d’améliorer, de façon rapide et tangible, le mieux-être de toute la population. L’objectif principal visé, à travers cette première plateforme industrielle du Togo, est la transformation sur place des produits locaux de qualité supérieure destinés aux marchés régionaux et internationaux.

Coupure symbolique du ruban par Faure Gnassingbé

Pour M. Kodjo Adédzé, ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, le gouvernement est en train d’écrire une histoire par une vision qui se concrétise et se renforce. « Le besoin de diversifier l’économie togolaise pour profiter davantage des opportunités du marché national et international nous amène à mettre le focus sur de nouvelles filières porteuses, en vue d’améliorer la croissance économique, et réduire sensiblement la pauvreté. Il s’impose donc à nous de changer de paradigme », a-t-il déclaré.

Ce changement de paradigme, selon le ministre, passe par la création des chaines de valeurs, la transformation sur place de nos matières premières brutes, l’augmentation de la production ainsi que la compétitivité sur les marchés régionaux et internationaux. « PIA est la solution adaptée pour une densification et une diversification du tissu industriel togolais afin d’accroitre la compétitivité de nos produits transformés, semi-finis ou finis », a-t-il ajouté.

PIA, un complexe industriel

La Plateforme Industrielle d’Adétikopé s’étend sur 1000 ha. Elle disposera de plusieurs usines dont une de traitement de déchets, un commissariat de police, une caserne des sapeurs-pompiers, un bâtiment administratif, un guichet unique, un terminal de camions et un centre de formation professionnelle. A ces infrastructures s’ajouteront des usines de textiles, de transformation de soja et de la noix de cajou, et une usine de transformation de marbre.

Avec tous ces atouts, les responsables de ARISE IIP prévoient créer plus de 35.000 emplois d’ici 2025. « Aujourd’hui, l’exportation togolaise est de 60.000 tonnes pour 75 millions de dollars. Avec la transformation du coton, celle du marbre ; l’exportation des textiles et des vêtements et des produits agricoles avec les usines de soja ; une entreprise pharmaceutique et une usine qui fabrique 600 motos électriques par jour à partir du deuxième semestre de l’année prochaine, nous prévoyons que PIA crée plus de 35.000 nouveaux emplois directs d’ici 2025, et une exportation de plus de 1 milliard de dollars par an », a précisé M. Gagan Gupta, Président Directeur Général et Co-fondateur du groupe ARISE IIP.

PIA,une zone industrielle axée sur la création de chaînes de valeur pour le stockage, la transformation, la fabrication et l’exportation

Pour les autorités togolaises, l’industrialisation du Togo amorce un tournant décisif avec la PIA. « Nos matières premières devraient alimenter une industrie de transformation créatrice d’emplois chez nous plutôt que d’être exportées en état brut puis importées de nouveaux sous la forme de biens de consommation qui viennent encore concurrencer les produits de nos unités locales », a indiqué le premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Elle a ajouté : « Nous devons aborder désormais une mutation structurelle profonde de l’économie qui permette d’atteindre les objectifs en matière d’inclusion, de distribution équitable des bénéfices de la croissance et d’une meilleure protection sociale ».

La Plateforme Industrielle d’Adétikopé, est le fruit d’un partenariat public-privé entre la République togolaise et ARISE IIP. Le parc industriel intégré et multisectoriel jouera un rôle de catalyseur pour soutenir la croissance économique, l’intégration régionale et le commerce.

ARISE Integrated Industrial Platforms (ARISE IIP) est un développeur et un opérateur panafricain de parcs industriels de classe mondiale, engagé dans la transformation économique du continent. « Nous identifions des opportunités dans les chaînes de valeur commerciales et industrielles à travers l’Afrique. Nous concevons, finançons, construisons et exploitons les infrastructures nécessaires, en jouant un rôle de catalyseur tout en soutenant les pays dans leur transition vers une économie industrielle. Notre ambition est de libérer le potentiel industriel du continent tout en neutralisant nos émissions de carbone et notre impact sur le climat », ont assuré les responsables de ARISE IIP. Cette structure est actuellement présente au Bénin (GDIZ), au Togo (PIA) et au Gabon (GSEZ). Pour sa part, la GSEZ a été classée meilleure zone économique spéciale du monde dans le secteur du bois (classement 2020 du FDI).

La maquette de la PIA

 

Joël D.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page