ActualitesLibertinage

Talon se venge de Macron

La vengeance est un plat qui se mange à froid. Talon l’a bien compris. Il s’est vengé de la plus belle des manières et de façon insidieuse du président de nos ancêtres les Gaulois, Manu Macron à la suite du Waterloo électoral qu’il a subi dimanche dernier lors des élections législatives. Le Président Talon, avec une subtilité sur fond d’ironie, lui a écrit pour lui souhaiter bon courage.

Sur les réseaux sociaux, le message signé de Patrice Talon envoyé à Macron et abondamment commenté, a été pris pour un Fake. Pourtant la correspondance était authentique. Problème, la forme de la lettre et le canal choisi (Twitter) laissent songeur.

« Cher Monsieur Macron », écrit de go Patrice Talon sans autre forme de protocole, et sans diplomatie. «Les résultats des élections législatives, quoique mitigés pour vous et pour Ensemble, demeurent un moindre mal. Bien au contraire, ils marquent ce tournant parfois nécessaire aux grandes Nations qui ont besoin de se réinventer dans les moments difficiles », poursuit Talon.

Il conclut en ces termes : « Je n’ai pas de doute que vous disposez des moyens pour y parvenir, notamment le doigté et la clairvoyance nécessaires. C’est la marque des grands hommes. Bon vent à la France pour ce nouveau départ ».

Ce courrier peu diplomatique est la manière pour Talon de répondre à la lettre pleine d’injonctions que lui avait adressée Macron en mai 2021 à la suite de la réélection pour un second mandat. « Monsieur le Président, à la suite de la confirmation par la Cour constitutionnelle de votre réélection à la présidence de la République du Bénin, je transmets, ainsi qu’au peuple béninois mes vœux de succès (…) Enfin, au lendemain d’une élection présidentielle au Bénin qui a été marquée par des tensions et des violences, je voudrais souligner le nécessaire travail de justice dans le plein respect des droits des justiciables, comme l’importance du dialogue avec l’ensemble des acteurs politiques et sociaux. Vous êtes le premier à pouvoir créer des conditions d’un climat apaisé, vital au maintien de l’attractivité du Bénin et la mise en œuvre des réformes que vous portez », avait notamment écrit Macron.

On imagine que Talon ait peu goûté au contenu de la lettre et a décidé de répondre du berger à la bergère en usant de l’ironie.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page