ActualitesLibertinage

Doha a accueilli sa super star

Le Togolais souffle trop le chaud et le froid. Il n’est jamais satisfait. Au finish, il ne sait même plus ce que lui-même il veut. De tout temps, il a accusé le jeune doyen d’être un président taiseux et de se s’ouvrir à chaque éclipse solaire, c’est-à-dire très rarement. Et maintenant que le président a décidé de parler, le Togolais trouve encore à redire.

Le jeune et dandy président togolais est la super star au Forum économique annuel du Qatar. Il serait le seul intervenant en provenance de l’Afrique francophone à prendre part à cette rencontre internationale, à en croire le site de la présidence. Quel privilège et quel honneur ! Et surtout quel bonheur.

A tout seigneur tout honneur, la parole a été donné l’hôte, le privilège a été accordé au jeune et dandy dirigeant togolais de présenter le futur du continent à travers une séquence à une séquence intitulée : «In conversation with President Gnassingbe ». A l’occasion, dans une langue de Shakespeare fort bien maîtrisée, le N°1 togolais a séduit son interlocutrice la jolie « juliette » qui n’avait d’yeux que pour lui. Dans la séquence vidéo de 30 secondes mise en ligne par Bloomberg, « Faurevi » a notamment parlé de l’usine d’assemblage de motos électriques installée à Adetikopé qui permet aux jeunes togolais de se mettre à l’électrique pour lutter contre la flambée du prix du baril brut. Le Togo n’étant pas un pays producteur de pétrole donc, dépendant des exportateurs de l’or noir. Même si certains sont convaincus que notre pays produit clandestinement du pétrole. Ça, c’est une autre paire de manches.

« Au cours de l’exercice, le n°1 togolais, qui a élargi sa réflexion en s’inspirant des choix, expériences et perspectives du Togo, a tour à tour évoqué des thématiques liées à l’inclusion socio-économique des populations dans un contexte de crise sanitaire et économique, la menace sécuritaire de plus en plus pesante, notamment dans la sous-région ouest-africaine, ou encore l’attractivité des populations », rapporte le site du gouvernement.

Problème, les gens n’ont pas pu suivre la totalité de l’intervention du chef de l’Etat. Et se demandent pourquoi c’est seulement 30 secondes de sa brillante intervention qui a été diffusée. Par ailleurs, les éternels contempteurs et autres jaloux des acquis du jeune président laissent croire qu’il n’aurait pas été à la hauteur et qu’il aurait parlé du pidjin.

D’autres encore font savoir que le jeune président parle rarement à son peuple mais il mais est prompt s’épancher quand il est hors du pays. Ce qu’ils considèrent comme une insulte aux Togolais. En tout cas, cela n’engage qu’eux. Bande de jaloux !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page