ActualitesLibertinage

Tout Pya mobilisé pour l’anniversaire de Faure

Le canton de Pya se comporte comme une République dans la République. Les ressortissants de cette localité se sont récemment négativement illustrés, suite à l’attaque terroriste de Kpékpakandi au nord du pays, à la frontière avec le Burkina Faso, par une sortie hasardeuse qui a énormément fait jaser. Loin d’entamer leur détermination, ils ont de nouveau remis une couche, en célébrant en grande pompe, le lundi 6 juin 20202, le 56ème anniversaire de Faure Gnassingbé.

Pour cet anniversaire, le canton de Pya n’a pas fait dans la dentelle. Tout le village s’est mobilisé pour donner un cachet spécial à l’évènement, à travers des séances de prières pour implorer la bénédiction de Dieu sur la vie du fils du père mais aussi des activités festives.

« Ce lundi donc, jour anniversaire de ce fils du terroir qui est la fierté de Pya, les garants des us et coutumes, pour être en communion avec Dieu et les mânes de leurs ancêtres, ont procédé à une libation au sanctuaire de Pya Hodo, en présence de la Cheffe canton, du collège des chefs des huit villages du canton avec à leurs côtés, le cercle des prêtres traditionnels du milieu », rapporte radio Oréole.

« Aujourd’hui c’est l’anniversaire du Président de République, Faure Essozimna Gnassingbé, fils de notre canton. Nous sommes aujourd’hui en une séance de libation pour prier Dieu et invoquer les mânes de nos ancêtres, de le protéger et d’illuminer toutes ses actions, mais aussi de protéger le Togo tout entier de tout mal », .

A son tour, le chef des prêtres traditionnels a imploré Dieu et les mânes des ancêtres sur le N°1 togolais. « Ô Dieu Tout Puissant et les mânes de nos ancêtres à Pya,  en ce jour anniversaire de notre fils Faure Essozimna Gnassingbé, nous prions et implorons votre bénédiction pour la bénédiction de notre fils-Président, qu’il ait la santé et l’inspiration nécessaire pour qu’il puisse bien conduire notre pays qui commence à être frappé par les attaques  fruit de l’extrémisme violent et du terrorisme », a-t-il psalmodié.

La célébration s’est achevée au centre culturel du Pya avec des chants et danses au rythme du terroir et des chansons en vogue. La veille, prêtres catholiques, pasteurs, imams et prêtres traditionnels avaient prié pour « Faurevi ». Culte de la personnalité quand tu nous tiens !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page