Economie

Entreprenariat/« Mine group », une société participative lancée par des jeunes pour promouvoir l’auto emploie

 

 

Poussés par le désir d’entreprendre et de contribuer à diminuer le chômage dans la société, certains jeunes togolais viennent de lancer une société dénommée « Mine group ». Ils ont procédé au lancement des activités de cette structure ce dimanche 11 juillet, en déclinant leurs objectifs et leur domaine  d’intervention.

« Mine group » est  une société avec une approche  participative avec laquelle les initiateurs  comptent sortir une partie de la population de la précarité et du chômage. Ils sont parti du constat selon lequel  les jeunes togolais ont de très beaux projets mais que c’est leur financement qui pose problème. « La rareté des ressources empêche l’installation des projets aujourd’hui. D’où l’idée du groupe MINE, se regrouper et financer nos activités. Un projet 100% participatif. Au fait, le projet MINE est la propriété de tous ses participants…L’idée est que les consommateurs soient les investisseurs de ce qu’ils consomment », indiquent-ils.

Pour accélérer la réalisation de cette belle idée, ils  lancent la participation au capital par des parts sociales. La participation se fera à partir du minimum d’investissement, c’est-à-dire une part social fixée à 10 000 F CFA  l’unité. « Avec cette forte croissance de la jeunesse, nous sommes certains que le capital qui est fixé à 100 000 000 F en raison de 10 000F l’actions, sera disponible dans un délai éphémère de la souscription », peut-on lire dans le manifeste de la société. « Notre objectif à court terme pour ce projet est de réunir le capital dans un délai raisonnable  pour pouvoir vite démarrer la partie concrète du projet. Fournir un maximum d’emploi à la jeunesse directement ainsi qu’indirectement. Ceci permettra  à nos actionnaires de bénéficier  des fruits de leurs investissements une fois que la première branche s’est bien installée », précisent-ils.

La structure « Mine group » veut intervenir dans les domaines comme  le commerce alimentaire,  la finance (la micro-finance), l’immobilier et l’agrobusiness. L’autre point essentiel de cette structure innovante, portée par des jeunes est que toute  personne vivant sur le sol togolais ayant  les pièces d’identité peut souscrire ou détenir une part sociale. Et tout actionnaire a le droit d’accès aux informations économiques de l’entreprise. Il a le droit à une part du bénéfice. Celle-ci est versée sous forme d’un dividende, qui est reparti proportionnellement aux nombre d’actions du groupe. Chaque année, se tiendra une rencontre d’actionnaire pour leur faire part de la situation de l’entreprise.

J.D

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page