ActualitesLibertinage

Les incongruités à la togolaise !

Le 228 occupe la 18e place  du palmarès des pays les plus pauvres au monde, avec un produit intérieur brut de 759 dollars par habitant en 2021. Ce n’est pas fameux comme performance. Curieusement, c’est ce pays pauvre très endetté qui, au lieu de se mettre ardemment au travail pour combler son retard, se permet de décréter des jours fériés chômés et payés.

Culture de la médiocrité et de la paresse ? On n’en est pas loin. « La paresse récompense par la pauvreté », dit le proverbe. Cela n’étonne pas que le 228 soit dans le hit-parade des pays les plus pauvres au monde.

Alors que mardi 27 avril était férié pour cause de la fête de l’indépendance et qu’il y aura trois ou quatre journées fériées dans le mois de mai (1er mai tombé sur un samedi, Ramadan (11 ou 12 mai), Ascension (13 mai), Pentecôte (24 mai), le régime fêtard se permet de décréter le lundi 3 mai journée fériée, chômée et payée, sans aucune raison apparente.

L’explication donnée par Da Vodou et les siens, est de « retrouver de l’énergie et la vigueur  afin de reprendre les activités ». C’est d’autant plus curieux qu’on est dans un contexte de crise sanitaire où les rassemblements sont interdits, donc il n’y a pas eu de flonflons pour la fête de l’indépendance ni pour le 1er mai. Les célébrations ont eu lieu dans la confidentialité. Pourtant, le gouvernement, on ne sait quelle mouche tsé-tsé l’a piqué, ne s’est pas gêné de férier le 03 mai. Si les Chinois avaient passé leur temps à festoyer, à faire bonne chère et à se reposer, leur pays ne chercherait pas à surclasser aujourd’hui les Etats-Unis comme première puissance économique au monde.

La décision semble heurter le bon sens et de nombreux internautes s’en indignent. « On s’étonne que les Chinois, les Indiens, les Turcs prennent possession de nos terres et richesses, on n’oublie seulement que ce sont des peuples qui bossent », observe un compatriote. Avant d’asséner : « Le 3 Mai quand mon peuple sera au REPOS que ceux qui ont pris cette décision, n’oublient pas que dans le monde d’autres travaillent dur pour leur offrir les vaccins grâce à COVAX ».

Certains par contre assimilent le 3 mai à la date anniversaire du 4ème mandat usurpé par le jeune doyen et vont jusqu’à donner une connotation diabolique à cette date, en donnant l’exemple du père qui avait célébré avec faste durant 38 années, le 13 janvier, date de son accession au pouvoir qu’il a transformée en fête nationale.  En tout cas, cela n’engage qu’eux

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page