Editorial

UNE ÉVIDENTE VICTOIRE POUR NOUS COMBATTANTS TOGOLAIS DE LA LIBERTÉ

Par Godwin TÉTÉ

« Lorsqu’un caïman sort de l’eau et vient faire le zigoto sur la berge, il suffit de lui donner un coup à son talon d’Achille, et il file en vitesse au cours d’eau »

Dicton togolais

« Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire. Mais la pratique est supérieure à la théorie parce qu’elle nous met directement en contact avec la réalité »

Vladimir Ilitch Ouliamov, alias Lénine

« L’union fait la force »

 Adage populaire

 

Tout d’abord, je voudrais, une fois encore, marteler que, par « combattants togolais de la liberté », je n’entends point quelques opportunistes, quelques ambitieux égocentriques, quelques « PODOSANTS » ainsi que diraient certains jeunes de chez nous. Par « combattants togolais de la liberté », j’entends des Togolais qui aiment la Terre de leurs Aïeux : le Togo, qui soupirent ardemment vers une patrie libre, prospère, digne, viable. Des Togolais panafricanistes, humanistes, qui rêvent d’une Humanité qui se sera créé une « Condition Humaine » (André Malraux) meilleure que celle de nos jours … Oui ! J’ai en vue des Combattants Authentiques (!!!) de la Liberté.

Oui ! Une évidente victoire en effet. Car la tactique est limpide telle une source de montagne. En embastillant gratuitement ( !!!) Monsieur Gérard DJOSSOU et Madame Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, le régime ethno-militaro-clanique éyadémao-gnassingbéen espérait MUSELER NOUS TOUS COMBATTANTS TOGOLAIS DE LA LIBERTÉ.

Et n’eût été notre TOLLÉ général, notre véritable SOULÈVEMENT SILENCIEUX…, notre REFUS d’être transformés en petits lapins dont d’aucuns veulent pouvoir tout faire sur la Terre de nos propres Aïeux ; n’eût été notre REFUS d’accepter à des frères négro-africains ce que nous avons INTERDIT (!!!) aux colonisateurs blancs, nos concitoyens Gérard DJOSSOU et Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON seraient encore en train de croupir dans les geôles dudit régime décrié, honni et vomi par notre Peuple.  Et ce, même si nos Actions y relatives ont été menées en ordre dispersé…

Assurément, l’UNION dont il est question ici se trouve être, selon le grand révolutionnaire français Maurice Thorez, « un combat ». Oui ! Un combat qui implique le désintéressement personnel, l’abnégation, le don de soi. Et c’est ce que notre propre histoire contemporaine nous enseigne.

Dans les années  1956/1960, ce fut l’ « UNION PATRIOTIQUE SACRÉE » qui nous permit de proclamer notre souveraineté nationale et internationale le 27 avril 1960. Ce fut également l’ « Union pure » qui nous conduisit à arracher notre mémorable Conférence Nationale Souveraine (CNS) en juillet/août 1991, ainsi que la Constitution de notre IVième République, laquelle Constitution du 27 septembre 1992 nous réclamons aujourd’hui à cor et à cri.

*                               *                             *

À coup sûr (!), Museler Monsieur Gérard DJOSSOU et Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON pour de bon reviendrait à Museler pour de bon nous tous combattants togolais de la liberté !!!

À BON ENTENDEUR SALUT !!!

Paris, le 17 décembre 2020

                    Godwin TÉTÉ

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page