Libertinage

99 % des Togolais ignorent l’existence de Koffi Sodokin

 

Le sieur Koffi Sodokin est incorrigible. On ne sait pas sur quelle planète il vit ou prétend vivre.  Il délire de jour en jour. Ce qui est gaga, il se donne l’air d’un type sérieux, mais il n’est qu’un petit agitateur à deux balles.

Dans une tribune libre publiée sur le site du gouvernement republicoftogo.com, le conseiller-griot de FEG dit apporter des éléments sur le rapport de l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel (ERI-ESI), réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques du Togo (INSEED). Il s’agit d’une analyse tronquée pour plaire à son maître.

C’est ainsi qu’il prétend dans ses élucubrations que la démocratie serait une réalité au Togo régenté depuis 53 ans par une seule famille et que les Togolais seraient le peuple le plus heureux de la terre.

« Les Togolais ont une très bonne perception des principes fondamentaux de la démocratie au Togo. A cet effet, 91% des Togolais pensent qu’il y a une liberté d’expression et une liberté de la presse au Togo. 89% pensent qu’il y a une égalité devant la loi et 92% sont d’accord qu’il y a une liberté politique », écrit le troubadour au service de la dictature.

Sur l’état du bonheur, il laisse croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au Togo et que la majorité de la population serait heureux : « 61% des togolais ont exprimé qu’ils sont heureux. Ce dernier résultat corrobore le récent classement du World Hapiness Index 2020 où le Togo a réalisé la deuxième performance au monde en variation absolue sur l’amélioration du bonheur de vivre ».

Pourtant, l’indice du bonheur des Nations Unies classe les Togolais parmi les plus malheureux au monde. Même les pays en proie à des conflits ou qui connaissent la guerre à l’instar de la Somalie, l’Irak, la Syrie, etc. sont plus heureux que nous. Dans le World Hapiness Index 2020 dont le sieur Sodokin fait allusion, le Togo est dans le tréfonds du classement. Notre pays occupe le 135è rang sur 153, très loin derrière les pays voisins. Voilà comment quelqu’un qui se dit professeur d’université ment comme un arracheur de dents.

Cet « intellectuel taré » comme le disait Matthieu Kérékou est un illustre inconnu des Togolais. Il passe son temps à chanter des louanges au jeune dictateur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page