Sport

Herman Hunkpati Messan :   Le Ressort du réseau défensif

 

Intrépides et braves, furent bon nombre de sportifs toutes disciplines confondues à faire flotter  avec passion  le drapeau national togolais sous divers cieux.

Dans le lot figure Herman Hunkpati Messan, un artiste footballeur qui a donné toute sa noblesse au poste de libero (arrière central). Irréprochable balle au pied tant dans les rangs de la Modèle  (Yellow Fever) de Lomé qu’en sélection togolaise, il a le don de jaillir pour « tacler » sans peine tout attaquant et lui subtiliser le cuir. Doué et bien bâti sur le plan physique et plus connu sous le nom de Ressort, le fécond joueur s’en est allé dans la nuit du 9 aout 2020 à Lomé.

Septuagénaire, Ressort était le cadet de Zanpano et de Kpadé Venance Hunkpati, des anciens joueurs de la Modèle de Lomé. Après ses débuts à l’Alliance de Lomé dans les années 60, il intègre la formation des Onze merveilleux avant de s’éclater sous les couleurs Jaune et Noir du Yellow Fever, autre appellation de la Modèle de Lomé.

De la génération des joueurs comme Daniel Barrigah, Ayivi Wolou, Michel Aménuvekou, Ali Alassane, Akakpo Leo, Mébounou Kpadé Clément, Geraldo Ambroise, Sodjinshie, Kaolo, Azianou Tobias, Adjévi da Silveira, Julien Dovi Aguiar, Amouzou Perequito, Georges Koudouwovor, Robot 1, Apampa Ramanou, Ressort fut dans le temps, un pion indispensable dans le dispositif défensif de la sélection togolaise sous le coaching des entraîneurs Charles Ayivi, Léonidas Quashie, Oscar Anthony, Emmanuel Cadiry, ou Gottlieb Goeller.

Après avoir évolué sous les couleurs de Lomé 1 au lendemain de la dissolution des clubs togolais en 1974, Ressort s’était expatrié vers le Gabon en tant que joueur et dirigeant au sein du FC 105 de Libreville.

L’élégant joueur qui fait partie des « héros d’Accra», ceux qui éliminèrent avec brio les Black Stars du Ghana pour décrocher la première participation du Togo à sa première CAN, l’édition  de mars 1972 à Yaoundé au Cameroun.

© Ekoué Satchivi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page