Société

Requiem pour un grand patriote, Lucas Kodjo Afantchawo

 

Un personnage aux multiples facettes. Le très discret et rigoureux Lucas Kodjo  Afantchawo est décédé  le  mercredi 1er avril 2020 à Lomé des suites d’une longue maladie.  A la fois,  leader estudiantin, expert comptable de renom, dirigeant sportif,  enseignant, homme politique et ancien  ministre de la République, il avait 82ans.

Lucas Kodjo Afantchao  était le fondateur et patron de la  Société d’Etudes  Economiques et Financières, d’Organisation, de Gestion et d’Expertise  Comptable (EFOGERC),  située à Lomé.  Fils  Ouatchi de la localité de Tchékpo-Dédékpoé  dans la Préfecture de Yoto et ancien élève au Lycée Bonnecarrère à Lomé,  il était de la vague de jeunes Togolais (Ayassou Emmanuel, Issa Samarou Alassani, Kpodzro Hyacinthe Komlantsé, Looky Alassani Alexis, Osseyi Véronique, Zoumaro Dominique Lantame, les frères Soares Antoine et Léopold, Etienne Nakpane, Quist Charles, Antoine Jean Randolph, Gaba Laurent, Boukari Abdou Kérim, Ahianyo Akakpo Anani Kuma, Klousseh Komlanvi Michel, Seddoh Ignace Prosper, Elias Kwassivi Kpétigo, Kwassi Kwam Edmond, Boccovi Lyonnel Robert, Aguey Komi Bède, Emmanuel Tettêkpoé, Parfait Dagba, Antoine Messan Amédomé, Aithnard Do André….) à se rendre  au début des  années 60 en France pour y mener leurs études supérieures.

 

 

 

« Je l’avais connu au Lycée à Lomé dans la filière commerciale avant de le retrouver plus tard dans les années 1963-64 à Paris à  la  résidence universitaire Jean-Zay (résidence universitaire d’Antony) ’un des plus grands ensembles de logements sociaux étudiants en Europe ;  située  dans la commune du département des Hauts-de-Seine », a témoigné un de ses anciens condisciples, Jonas Dossèvi, un expert comptable à la retraite à Nanterre.

 

Leader estudiantin, Lucas Kodjo Afantchawo avait été Responsable au sein de l’Union Nationale des Etudiants du Togo  (UNETO) et dans  les rangs de l’Association des Etudiants et Stagiaires Togolais en France (AESTF) affiliée  à la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) qui fut dissoute plus tard  en mai 1980 sous le gouvernement Raymond Barre.

Arrêté et condamné le 15 septembre 1967 par le Tribunal correctionnel de Lomé pour diffamation et propagation  de fausses nouvelles à la peine de quinze mois de prison, Lucas Kodjo Afantchawo eut droit en mars 1968  à une remise gracieuse du reliquat  de la peine. A ce titre, il est considéré comme le tout premier détenu politique du régime Éyadéma.

Membre fondateur de la Convention Démocratique des Peuples Africains  (CDPA), Lucas Kodjo Afantchawo,  en a été le numéro deux au sein du bureau  mis en place après  le vote en avril 1991 de la charte des partis. Il fut de tous les combats liés à la réussite du processus démocratique au Togo. C’est à Tchékpo, son fief que la célèbre formule « Démocratie d’abord, multipartisme ensuite » fut lancée en 1992 par le Professeur Léopold Mensan Gnininvi, alors Secrétaire Général de ce parti affilié  à l’Internationale Socialiste.

Délégué pour le compte de la Cdpa aux travaux de la Conférence Nationale Souveraine de juillet –août 1991 à Lomé, Lucas Kodjo Afantchawo a été à l’origine de la résolution qui,  à la Salle Fazao, avait reconnu et acté  la faillite économique du régime Eyadèma. Au terme des travaux de cette rencontre des forces vives de la nation togolaise, Me Joseph Kokou Koffigoh jusque –là, Bâtonnier de l’ordre  des avocats et Président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) fut choisi au poste de Premier ministre.

A la constitution du gouvernement de transition, l’ancien leader estudiantin y occupa les fonctions de Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises. Très proche  des jeunes, Lucas  Kodjo Afantchawo était un grand passionné de sport, un véritable mécène ayant occupé dans les années 80, le poste de Vice –Président section football du Club Omnisports Agaza de  Lomé-Tokoin.

 

A son départ du gouvernement, le très discret et rigoureux Lucas Kodjo Afantchawo qui fut aussi enseignant à l’Université du Bénin aujourd’hui Université de Lomé,  retourna à ses occupations de patron de  la  Société d’Etudes  Economiques et Financières, d’Organisation, de Gestion et d’Expertise  Comptable (EFOGERC),  située au 4703 Boulevard circulaire, côté plage  à Lomé. L’un des tout premiers expert-comptables agréés près les cours et tribunaux au Togo, a été pendant de longues années Commissaire aux comptes  tout en veillant  à l’organisation, à la révision et l’expertise comptable de nombreuses entreprises.

 

 

 

Membre de l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agréés (ONECCA-Togo), Lucas Kodjo Afantchawo y avait rang de Président d’honneur. Le premier Secrétaire Général Adjoint de la Cdpa et ancien ministre dans le gouvernement de transition de Me Koffigoh, avait récemment été nommé liquidateur de la filiale togolaise d’Ogar Assurances, dissoute en janvier 2020.

© Ekoué SATCHIVI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page