Politique

Faure Gnassingbé absent en Allemagne/ Les raisons probables d’un revirement à 180°

 

Ce 20 novembre 2019 va s’ouvrir en Allemagne, plus précisément à Berlin, un sommet de suivi des résolutions du G20 organisé dans le même pays en 2017.  Selon les informations, cette importante rencontre devrait tourner autour des plans Marshall et Compact with Africa lancés il y a deux ans par la Chancelière Angela Merkel. Les dirigeants de 12 pays africains qui font partie du Compact with Africa y sont annoncés. Tout naturellement, le prince héritier du Togo, son Excellence Faure E. Gnassingbé était attendu pour prendre part aux travaux. Mais visiblement, ce dernier ne sera plus de la partie, sauf changement de dernière minute, ce qui paraît peu probable. Mais pourquoi un tel revirement à 180° ?

Pour vendre son 4èmemandat-alors que lui-même avait déclaré que pour que la démocratie avance en Afrique, il faudrait limiter les mandats à 2 ou à 3-, Faure Gnassingbé ne manque pas d’occasion pour s’afficher et chercher des cautions pour son entreprise de pouvoir à vie. Sans doute, cette rencontre haut niveau devrait être un tremplin et une tribune idéale pour embobiner davantage cette communauté internationale bien souvent aussi complaisante. Sinon tout était prêt pour que le voyage soit effectif. Mais curieusement, on informe les membres de la délégation que tout est annulé. Selon nos informations, les confrères qui devraient faire partie de cette mission, sont dans tous leurs états (sic).

Mais de quoi à peur Faure Gnassingbé pour ne pas se rendre à Berlin ? Loin d’être dans le secret des dieux, on pourrait légitiment, bien sûr évoquer quelques pistes.  Il n’est de secret pour personne que son régime fait face à une contestation sans précédent depuis août 2017 et que les Togolais de la diaspora ne ratent aucune occasion pour exprimer leur ras-le-bol. D’ailleurs pour cette arrivée, plusieurs organisations de la diaspora ont décidé de réserver un accueil chaleureux et digne de ce nom au fils d’Eyadéma.   Plusieurs appels à la mobilisation générale contre sa venue en Allemagne étaient lancés. Voulait-il éviter de se retrouver en face de cette masse hostile à lui et à son régime abject qui opprime le peuple togolais ? Cette éventualité est plausible d’autant qu’il vient de priver certains Togolais de la diaspora du droit de vote. Ce que lui et ses apparatchiks avaient lancé la dernière fois n’est plus ni moins qu’une grosse escroquerie. Aussi, si on se rappelle de la mésaventure du patriarche Paul Biya en Suisse, qui était obligé de prendre la tangente, il est clair que l’Europe n’est plus une destination sûre pour les despotes africains

Il nous revient également que Faure Gnassingbé serait de la délégation des Chefs d’Etat que la Cedeao a envoyée en mission en Guinée Bissau pour trouver un dénouement à la crise politique qui secoue ce pays depuis quelques années.  Si c’est pour cela que le Prince a ajourné son séjour en Allemagne, là il tient un motif valable puisqu’il fait partie des éléments de cette crise, et au-delà, c’est un « crisologue » confirmé.

Mais cette annulation pourrait être préjudiciable à plus d’un.  Selon les informations, dans l’optique de cette visite, une société privée en Allemagne a été mise à contribution pour organiser certaines rencontres pour le chef de l’Etat togolais. « Der Mittelstand BVMW », un réseau entrepreneurial germano-africain. Elle offre une plateforme de contact d’affaires, d’échanges entrepreneurials ainsi que l’accompagnement des entreprises allemandes et africaines sur leurs marchés cibles. En marge de cette rencontre de Berlin, le BVMW avait prévu une soirée exclusive suivie d’une session de networking avec le Président de la République du Togo, son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé sur le thème : Forum germano-togolais : quelles opportunités le Togo offre-t-il aux PME allemandes », lit-on dans l’invitation transmise à cet effet. Les organisateurs avaient précisé que « le but de cet évènement est non seulement de présenter la nature de l’engagement des petites et moyennes entreprises présentes au Togo, mais aussi les avantages que le pays offre aux PME allemandes. Les entrepreneurs allemands seront également informés des possibilités de financement des activités commerciales en Afrique. Tout ça est tombé à l’eau, plus que quelques heures pour nous situer…

Shalom A.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page