Société

Dankpen: Un directeur de CEG victime d’affectation punitive pour son appartenance au parti de Targone

 

 

Une affectation un mois après la rentrée scolaire. C’est ce qui a été fait le 23 octobre dernier par le Directeur régional de l’éducation de Kara, Kodjo Gnonegue. Le sieur N’Grou Namtien, directeur de CEG a été affecté. Il s’agit de la 4ème mutation en quatre ans pour le Secrétaire préfectoral des Démocrates socialistes africains (DSA) à Dankpen. Il paie ainsi son appartenance à ce parti d’opposition.  

Acharnement ou nécessité dans le cadre professionnel ? C’est la question que suscite depuis quelques jours, une note du Directeur régional de l’éducation de Kara, Kodjo Gnonegue. Le 23 octobre 2018, ce dernier a pris la décision N°1543/18/DRE-KARA portant mutation inter-régionale des directeurs de CEG. Sur cette note, on constate que deux directeurs d’écoles ont été affectés de leur zone d’enseignement à une autre. Il s’agit de messieurs N’Grou Namtien et Bidama N’Dou.

Aussi normal que cela puisse paraître à première vue, cette décision d’affectation a été interprétée comme une punition à l’endroit des intéressés. D’abord parce que le moment choisi pour décider de cette affectation ne sied pas. Et pour cause, les élèves ont repris les classes depuis le 24 septembre 2018. C’est donc un mois après que les directeurs ont été mutés. « C’est plus une punition qu’une affectation pour répondre aux besoins. Les décisions d’affection ont été prises pendant les vacances. Ce qui permet aux enseignants concernés de se préparer en recherchant un logement, en inscrivant la famille. Une affectation d’un enseignant impacte plusieurs personnes, surtout si l’intéressé a de nombreuses personnes sous son toit. Cette décision ne doit pas être prise sur un coup de tête. Affecter un enseignant un mois après la rentrée scolaire et plusieurs mois après la fin des affectations est une décision punitive », estime une source syndicale.

L’autre raison avancée par nos sources pour dénoncer cette affectation « punitive » est que l’un des directeurs serait la cible des partisans du régime dans sa localité, la région de la Kara. Et pour cause, cette affectation n’est pas la première pour le sieur N’Grou Namtien. Depuis 4 ans, il a sillonné toute la Région de la Kara. « En quatre ans, ce directeur d’école a fait autant d’établissements. Chaque année, la Direction régionale de l’éducation lui change d’école. C’est cette injustice qu’il subit depuis quelques années », dénonce une source locale.

En réalité, le sieur N’Grou Namtien est victime du système mis en place par le régime RPT-UNIR pour favoriser ses militants et punir ceux qui sont décidés à lui tenir tête. « Comme le régime sait le faire, il accorde des facilités sur la base du militantisme et non du professionnalisme. Dans la même logique, ceux qui s’opposent subissent de nombreuses injustices. C’est le cas de M. N’Grou Namtien qui ne cache pas son appartenance à l’opposition togolaise », explique la source.

En effet, le sieur N’Grou Namtien est le Secrétaire préfectoral du parti les Démocrates socialistes africains (DSA) à Dankpen. A ce titre, il est l’un des représentants du député Targone, président du DSA, dans la localité. « Ce n’est que pur acharnement contre ce directeur de CEG et son parti politique. Il est envoyé à Bassar, loin de sa base. Pour ses quatre dernières années, il a fait successivement les localités de Yembour, Sola, Nandjouta et Kidjaboune. Dans toutes ces localités, il a fait seulement un an et puis intervient son affectation », souligne notre source.

Depuis 2013, les militants et sympathisants des DSA sont les cibles premières des responsables locaux du régime dans la préfecture de Dankpen. Comme le président du parti lui-même, tous ceux qui se revendiquent de l’opposition ou affichent leur attachement à ses idéaux sont malmenés. « C’est cet acharnement que vivent tous ceux qui ne portent plus le parti au pouvoir dans leur cœur. Les gens d’UNIR nous reprochent d’avoir élu un opposant comme député dans Dankpen », se désole un sympathisant des DSA.

G.A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page