Société

Angélique Kidjo rend un vibrant hommage à la diva togolaise Bella Bellow  

Commémoration des 100 ans de la fin de la Grande guerre

Angélique Kidjo rend un vibrant hommage à la diva togolaise Bella Bellow

 

Ce dimanche 11 novembre 2018, près de 70 chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier se sont réunis à Paris autour d’Emmanuel Macron, pour célébrer le centenaire de l’armistice de la Grande guerre. Plusieurs prestations ont agrémenté cette cérémonie riche en couleurs et empreinte d’émotion. Le passage d’Angélique Kidjo qui a interprété « Bléwu », une chanson culte de la diva togolaise  Bella Bellow, aura été celui qui a retenu beaucoup plus l’attention des spectateurs, surtout togolais, qui y  sont allés de leur commentaire.

Malgré l’absence d’officiels togolais à cette cérémonie qui a commémoré les 100 ans (jour pour jour, le 11 novembre 1918- 11 novembre 2018), de l’armistice signé à Compiègne et qui mit fin à la Première Guerre mondiale, le Togo a néanmoins fait parler de lui à travers la voix d’Angélique Kidjo. Son interprétation de « Bléwu » a été unanimement saluée comme un bel hommage rendu au Togo et à sa diva Bella Bellow.

« Elle est immortelle. Beaucoup d’entre nous ignorent que c’est au Togo que Grande Bretagne et France ont remporté la première bataille et c’est cette victoire sur les Allemands qui verra plus tard notre territoire amputé de plus de 30 000 km2 appelé Togo Britannique. Aussi curieux que cela puisse paraître, personne n’en parle et au Togo aucune cérémonie, encore moins un colloque des historiens sur le sujet. Merci Angélique Kidjo d’avoir fait cet honneur au Togo qui t’a vue aussi grandir. C’est connu que Bella Bellow était ta référence. Soyons fier de Denyigban. », s’enthousiasme un compatriote.

« Il valait mieux faire représenter le Togo par « Blewu » (Patience en Mina) de Bella Bellow pour le centenaire de l’Armistice à l’Arc de Triomphe. Merci à celui qui en a eu l’idée, merci à Angélique Kidjo, l’Africaine. J’ai ressenti une grande émotion. C’est pour nous une inestimable reconnaissance. Ça fera date! », renchérit un autre.

« Aujourd’hui dimanche 11 novembre, célébration de l’armistice. Plus de 60 Grands de ce monde dont Donald Trump et Vladimir Poutine sont réunis à la Place de l’étoile à Paris pour une cérémonie de Souvenir. Intermède musical : c’est une chanson du terroir du petit Togo qui résonne : « Blewu » de la regrettée Bella Bellow.  Oh! Mon Togo, l’or de l’humanité, quel honneur ! Il y a un dicton qui dit « l’homme est l’image de Dieu. Mais qui pourra reconnaître cela si l’homme même la dégrade ? ». De même dirais-je : le Togo est l’or de l’humanité. Mais qui pourra reconnaître cela si nous-mêmes dégradons cette image ? », écrit un autre compatriote sur sa page Facebook.

D’autres y voient carrément un message et un signe du temps.  « Je trouve que le hasard n’existe pas. Curieusement c’est un dimanche et Angélique Kidjo a plusieurs chansons. Pourquoi elle a fait le choix d’interpréter « Blewu » en Ewe, une langue qu’elle peine à bien articuler ? Une chanson qui signifie patience de Bella Below, une Togolaise. Je crois que le message nous dit qu’avec la patience, on va y arriver, si je me réfère au contexte togolais et à la souffrance de cette population. Je pense sincèrement et à mon humble avis que 2018 est une année de témoignages et de changement pour les Togolais », croit une compatriote, toute émue.

S.A

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page