DivertissementLibertinage

Les préservatifs ne se lavent pas !

 

Les « Zétanusiens » ne cesseront jamais de nous étonner. Ils n’ont pas encore compris que les préservatifs ne sont pas des chaussettes sales qu’on peut laver à la machine ou simplement avec la main. On aurait posé cet acte sur notre bon vieux continent africain qu’on nous aurait traités de tous les noms d’oisillons.

C’est absurde ! Au pays de l’Oncle Donald, les « zotorités » sanitaires ont pourtant jugé utile de le rappeler. Trop d’Américains en effet ont pour habitude de laver et de réutiliser leurs capotes usagées. Le Centre de prévention et de contrôle des maladies sexuellement transmissibles (CDC)  du gouvernement américain a sonné l’alerte pour faire cesser cette pratique.

« On le dit parce que les gens le font : ne lavez ou ne réutilisez pas vos préservatifs ! Utilisez-en un neuf pour chaque acte sexuel », a tweeté l’organisme. Le latex est une matière fragile. Le frotter à l’eau et au savon l’abîme et augmente les risques de déchirure. Même sans avoir évacué sa semence, il ne faut surtout pas réutiliser un préservatif. C’est curieux, dans quelle langue les « Zétasuniens » veulent-ils qu’on leur explique ?

Les campagnes de prévention du monde entier le martèlent depuis des années. Un condom usagé ne protège pas contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles (IST). On le sait moins, mais le recycler expose aussi à d’autres maladies comme la shigellose  qui est une maladie diarrhéique qui sévit surtout dans les régions tropicales. Elle est  endémique toute l’année dans les pays en développement, avec des poussées épidémiques à certaines saisons ou lors de désastres humanitaires. La shigellose dont les cas augmentent, tue plusieurs centaines de milliers d’individus dans le monde par an, surtout des enfants de moins de 5 ans.  Prière de ne plus laver les préservatifs donc!

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page