Ca va se savoir

Savoureuse infidélité (03)

 

Djiwonou et Dissi échangeaient régulièrement. Quelques mois plus tard, le jeune homme lui confia que le divorce était enfin prononcé. Dissi ne sut pas si elle devait le féliciter ou pas. Elle lui dit simplement : « Tu es donc redevenu célibataire ». « Oui. Je ne veux pas perdre de temps. Je veux comble le vide ». Après cette annonce, Djiwonou et Dissi se contentèrent des « Salut », « Comment vas-tu ? », «  Et le boulot ou et la famille ? ».

Un an plus tard, Djiwonou écrivit à Dissi pour lui annoncer que sa nouvelle femme venait de lui donner un mignon garçon. Quand s’était-il marié ? Plusieurs questions défilèrent dans la tête de la jeune femme qui n’osa les poser directement à son ami. Elle se contenta de le féliciter. Cette fois-ci, il le méritait.

Des mois passèrent. L’homme était devenu très rare sur Facebook. Une matinée, alors que Dissi faisait des emplettes dans un supermarché, elle se retrouva nez à nez avec Djiwonou. Ils se jetèrent dans les bras. La jeune femme s’étonna qu’il ne lui pas dit qu’il rentrait. « Je voulais te faire la surprise. Décidément, on ne peut rien te cacher », répondit Djiwonou qui reluqua Dissi. « Tu n’as pas du tout changé. Tu es restée toujours aussi belle », ajouta-t-il avant de dire qu’il était rentré seul et que sa petite famille était restée en France.

Ils firent désormais les courses ensemble. A la fin, Djiwonou obligea Dissi à prendre un verre avec lui. Ils choisirent un endroit calme et discret. Pendant qu’ils se désaltéraient, ils se rappelèrent naturellement le bon vieux temps. « Tu aurais fait une bonne femme pour moi », plaisanta Djiwonou. « Monsieur, je te rappelle que c’est toi qui m’a laissée tomber », répliqua Dissi. Le gars donna des explications qui ne convainquirent pas trop la dame. Cependant, le fait de voir son ancien amour si proche éveillait un sentiment inconnu en elle. Pour le moment, elle ne savait pas s’il l’attirait toujours ou si ce sont ses idées qui lui jouaient des tours. Elle était bien mariée et aimait profondément son mari. Il n’était donc pas question pour elle  de le tromper. Avant de laisser Dissi partir, Djiwonou prit son numéro et promit de l’appeler.

Le soir même, il appela Dissi. Elle décrocha et sursauta au son de la voix de son ami. « Je ne te dérange pas j’espère  », demanda Djiwonou. La jeune dame balbutia un « nonn » évasif  en jeta un regard sur son mari. Ce dernier qui suivait son émission préférée à la télé  ne remarqua pas la réaction de sa femme. Assise au salon, elle se leva et s’engouffra dans la cuisine pour prendre le reste de l’appel. Avant de raccrocher, Djiwonou demanda à Dissi s’ils pouvaient se voir pour qu’elle connaisse  là où il habite.

Dissi ne pouvait l’expliquer, mais un sentiment étrange la poussait à revoir Djiwonou. Elle s’impatientait même. Elle ne repoussa pas la proposition de son ami, lorsque ce dernier l’invita deux jours plus tard chez lui.

A suivre

L.R.

(Liberté N°2724 du 31-07-18)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page