Friday 03 April 2020
Politique

Agbéyomé Kodjo revendique sa victoire avec 57 à 61%

 

Un score oscillant entre 57 et 61%. Le candidat de la dynamique Kpodzro se déclare élu dès le premier tour de l’élection présidentielle du 22 février. Outre l’ANC, les candidats du PSR et de l’ADDI reconnaissent son classement en tête devant le candidat Faure Gnassingbé.

Le candidat Agbéyomé Kodjo assure de sa victoire dès le 1er tour de l’élection présidentielle. Dans un communiqué rendu public ce dimanche, le candidat de la dynamique de Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro a assuré qu’au regard des résultats compilés à travers les procès-verbaux en sa possession, il a gagné l’élection présidentielle du 22 février 2020 avec un score oscillant entre 57 et 61%. « Nous demandons à toutes les forces vives de la nation à s’approprier cette victoire et à la célébrer avant sa proclamation officielle », déclare-t-il dans le communiqué.

Mais déjà, dans le camp du RPT/UNIR, des manœuvres sont en cours pour tenter un énième hold-up électoral. Ainsi, par l’entremise de certains de ses cadres, le régime tente de détourner la vérité des urnes en déclarant un raz-de-marée de son candidat Faure Gnassingbé.

Pour éviter que les voix des électeurs ne soient détournées, celui qui fait office de président élu en appelle à la communauté internationale. « Nous lançons un appel à la communauté internationale afin  qu’elle soutienne le peuple togolais dans sa lutte pour une alternance pacifique au Togo », écrit-il.

Agbéyomé Kodjo lance également un appel aux forces de défense et de sécurité, acteur important de la crise politique au Togo. Il les invite « à demeurer neutres et républicaines afin de ne pas céder à une quelconque instrumentalisation ». Et de poursuivre : « Nous interpellons le président sortant à prendre la mesure de la situation et à entrer dans l’Histoire en acceptant sa défaite ».

Avant cette déclaration, d’autres candidats de l’opposition dont celui de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) Jean-Pierre Fabre, ont salué la percée électorale d’Agbéyomé Kodjo qui est en tête de classement. Pour le candidat du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR), Prof Komi Wolou, « malgré les irrégularités avérées, il apparaît que le candidat Agbéyomé a réalisé une percée réelle devant permettre légitimement d’espérer l’alternance tant souhaitée par les Togolais ».

Même son de cloche chez le candidat de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI). Aimé Gogué se félicite du fait que « les tendances montrent une percée indiscutable du candidat Agbéyomé Kodjo », malgré les sordides manœuvres de fraudes en tout genre du candidat Faure Gnassingbé. Le parti demande d’ores et déjà à se militants et sympathisants de soutenir le camp de l’alternance.

G.A.

Shalom